//Les tendances 2018 dans l’industrie des festivals et événements

Les tendances 2018 dans l’industrie des festivals et événements

L’an dernier, mon article sur les tendances 2017 en matière d’événementiel a été très consulté et aimé et l’on m’a récemment demandé à quoi ressembleront celles de 2018. C’est lorsque j’ai été invité à venir parler de ce sujet lors du Congrès touristique du département de l’Eure, en Normandie en décembre dernier, que j’ai décidé de renouveler l’expérience. J’ai assisté à différents congrès, différentes formations et parcouru plusieurs articles sur le sujet pour pouvoir aujourd’hui vous proposer 7 tendances en événementiel pour le Québec.

Mais d’abord, rappelons-nous les tendances de l’an dernier, car celles-ci sont toujours d’actualité en 2018 et je dirais même qu’elles s’intègrent parfaitement avec les nouvelles tendances que nous verrons dans cet article. Elles étaient :  vivre des expériences uniques; la valorisation des produits locaux; l’activation des commandites; les différentes technologies au service de l’expérience; etc. Vous pouvez consulter l’article 2017 ici.

Les 7 tendances de 2018

  1. Une direction des technologies
  2. Le Live Streaming
  3. L’événement comme vecteur de la marque
  4. Les impacts sociaux et environnementaux
  5. Une offre culinaire
  6. Les saines habitudes de vie et le bien-être
  7. Les partenariats

 

Création d’une direction des technologies

Les technologies prennent de plus en plus d’ampleur et d’importance dans nos organisations. Elles impliquent dorénavant de la gestion interne (organisationnelle) et de la gestion externe (expérience client). C’est pourquoi de plus en plus d’organisations créent une Direction des technologies. Un nouveau département qui, assurément, deviendra l’un des plus importants de l’organisation dans les prochaines années.

Le Big data

Du point de vue organisationnel, l’arrivée des algorithmes complexes nous permet maintenant de prendre de meilleures décisions de gestion et même d’améliorer nos relations clients. Le Big data nous permet d’améliorer notre ligne marketing et de rejoindre plus facilement les bonnes personnes et selon un profil bien plus complexe que dans les dernières années. On connaît nos cibles dans leurs moindres détails de consommation et même dans leurs détails plus personnels. Pour les moins familiers avec le Big data, Claudine Baril de Veille en Tourisme l’a très bien défini dans son article intitulé « ANALYSEZ-VOUS LES DONNÉES SUR VOTRE CLIENTÈLE? » : « Un très grand nombre de données numériques sur le profil et le comportement de la clientèle sont générées automatiquement, ou monnayant peu d’efforts, de diverses façons, c’est ce qu’on appelle le Big data. Il faut néanmoins savoir colliger ces données et les analyser adéquatement pour en tirer un énorme bénéfice. Les petites entreprises comme les grandes ont tout intérêt à s’y mettre ».

Le Big data sert entre autres à la cueillette d’information qui a pour objectifs de :

  • Rehausser l’expérience client
  • Développer un avantage compétitif
  • Améliorer le taux de conversion
  • Identifier de nouveaux clients/marchés cibles
  • Concevoir une segmentation efficace
  • Favoriser la fidélisation de la clientèle existante
  • Développer de nouveaux produits ou une nouvelle programmation
  • Réduire les coûts du marketing
  • Réduire les coûts d’opération
  • Réduire les risques

 

Intelligence artificielle

L’arrivée d’objets intelligents permet d’être beaucoup plus efficient, nous permet une certaine autonomie et surtout accentue le facteur expérientiel que recherchent nos visiteurs.

Pour améliorer l’expérience du visiteur, le département aura tout autant de travail! Gestion des applications dédiées aux visiteurs, assistance virtuelle, « chatbot »

[1], création d’expériences immersives, etc. L’expérience immersive est d’ailleurs une tendance majeure en matière d’événement! On parle ici de réalité augmentée, de réalité virtuelle, de concepts de sons et lumières, etc. Toutes ces technologies sont complexes et demandent de plus en plus d’efforts créatifs de la part de nos gestionnaires. La Direction des technologies sera donc un impératif pour plusieurs d’entrevous!

 

Le Live Streaming

Avec le Live Streaming, le consommateur devient un « conso-acteur ». C’est ici que le virtuel rejoint le réel, car il est dorénavant possible d’assister virtuellement et en direct à un événement grâce à des vidéos créés par des personnes physiquement sur les lieux et qui diffuse l’événement en direct sur une plateforme (par Facebook entre autres et par une panoplie d’autres sites). Je l’ai d’ailleurs moi-même expérimenté lorsque je suis allé au Marché de Noël de Cologne en Allemagne en décembre dernier. Ce dernier est considéré par plusieurs comme étant le plus beau marché de Noël au monde! Comme de fait, la magie a su traverser les océans par un simple vidéo mis en ligne sur ma page Facebook et l’ensemble de mes contacts a pu profiter de cette effervescence unique qu’offrent les marchés de Noël allemands.

 

 

Il faut voir cette nouvelle tendance positivement, car même si elle permet à des gens qui ne paient pas d’avoir accès à votre contenu, elle permet aussi d’avoir une visibilité multipliée de façon exponentielle. Imaginez celui ou celle qui, par l’entremise du Live Streaming d’un contact, perçoit l’expérience unique que propose votre événement et qui se dit : « Hey, ça l’air vraiment bien! Je crois bien que je vais y aller demain… ou l’an prochain ».

 

L’événement comme vecteur d’une marque

Votre événement devient un prétexte pour faire vivre une marque et la commandite doit être alors perçue tout autrement. Terminé les logos ou la simple visibilité en échange d’un montant d’argent! Les entreprises commanditaires utilisent votre événement pour faire vivre leurs marques, c’est-à-dire qu’ils profitent de l’occasion pour animer leurs produits à l’intérieur de votre événement.

En effet, l’événement permet à une marque d’exprimer des attributs (par l’expérience offerte aux participants) contribuant à la personnalité de celle-ci. Elle projette des caractéristiques qu’aucun autre moyen de communication ne lui permettrait de projeter autrement. Le participant est mis en contexte avec celle-ci dans un environnement qui lui est favorable et dans un lieu autre que celui où la marque évolue normalement. Finalement, les résultats permettent une portée plus forte que tout autre moyen de communication.

 

La gestion des impacts sociaux et environnementaux

Cela fait déjà quelques années que l’environnement est au cœur des préoccupations de l’industrie touristique. On a parlé de tourisme vert, de tourisme écoresponsable et de développement durable. Aujourd’hui, on peut y ajouter la gestion des impacts sociaux et environnementaux.

Dorénavant, il faut être vert, durable et éthique, tout en conservant une mission lucrative pour assurer la pérennité de son événement. Ce qu’il est intéressant de constater, c’est qu’il est maintenant acceptable de faire de l’argent si l’on remplit les conditions exigées par la société sur le plan environnemental et social, car la santé financière de notre organisation devient tout aussi importante que les autres éléments de l’équation.

Les objectifs environnementaux ressemblent beaucoup à ceux établis dans les dernières années. Il est excessivement important pour un événement d’intégrer une approche écoresponsable et d’en faire la promotion. Ce qui a évolué, ce sont les méthodes. Pour le recyclage par exemple, on opte pour des méthodes plus élaborées en y ajoutant un volet compostage et en intégrant une « équipe verte » sur le terrain. On favorise des transports non polluants, on recommande des navettes et le transport en commun. On doit maintenant calculer et exposer notre empreinte écologique, orienter et conseiller nos visiteurs et leurs inculquer une approche plus ludique de l’écoresponsabilité, ce qui nous confère dorénavant un rôle d’éducation environnemental auprès de nos visiteurs!

Du côté social, le but est de trouver un équilibre entre les besoins de l’organisation, de l’environnement et de la communauté. En effet, nous sommes désormais capables de mesurer notre impact social sur nos revenus, sur les conditions de vie et sur l’environnement. Selon Festivals et Événements Québec, il existe 12 grands enjeux sociaux :

  • Gestion responsable
  • Gouvernance participative
  • Épanouissement du personnel bénévole et salarié
  • Qualité de vie des populations environnantes
  • Épanouissement et qualité de vie des visiteurs
  • Participation sociale auprès de l’événement
  • Engagement de l’événement auprès de sa communauté
  • Accessibilité
  • Mise en valeur de l’identité socioculturelle du milieu
  • Promotion de la diversité culturelle
  • Développement de la créativité et capacité d’innovation
  • Achat local et responsable

Avec la participation de différents partenaires, Festivals et Événements Québec a développé pour l’industrie une méthode de calcul pour mesurer efficacement les impacts sociaux des événements. Le Modèle d’évaluation des pratiques sociales (MEPS) est un outil standardisé d’évaluation, de valorisation et d’amélioration des pratiques sociales pour l’industrie des festivals et événements. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à les contacter pour obtenir plus d’information à ce sujet!

 

L’intégration d’une offre culinaire

L’offre culinaire dans les événements a grandement évolué ces dernières années et c’est toujours dans cette évolution qu’on voit apparaitre des besoins et des exigences diverses de la part de nos visiteurs. Ils exigent maintenant une offre culinaire diversifiée et rehaussée allant bien au-delà du traditionnel combo hot-dog et frites.

Au quotidien, nous en avons assez des régimes, de manger sainement et de faire du sport cinq jours par semaine pour pouvoir gagner deux jours de laisser-aller. Aujourd’hui, on opte pour un heureux mélange de santé et de bonheur en tout temps! En effet, l’engouement pour les saines habitudes de vie et l’équilibre nous apporte le nouveau terme de « santé intelligente ». On désire manger santé en tout temps, mais sans se priver! D’ailleurs, c’est enfin le grand retour du beurre dans nos habitudes de consommations! Les bons gras sont ainsi valorisés et sans couper drastiquement le sucre, on les remplace par des sucres naturels!

D’autres tendances culinaires semblent faire leur apparition dans le monde événementiel :

  • La bouffe traditionnelle valorisant les ingrédients bruts et les
    céréales entières
  • Le Fast Food maison incorporant les frites de courge ou de navet, les pains sans gluten, les bons gras et les légumes frais
  • Les cocktails originaux, des mocktails (sans alcool), des bières de microbrasseries locales, des stations d’eau aux fruits (pour remplacer les bouteilles d’eau), etc.
  • Les allergies, les régimes (végétalisme par exemple) et les intolérances alimentaires sont maintenant pris très au sérieux. On se doit de bien les connaître, car de plus en plus de visiteurs en présentent. Notre rôle est de pouvoir offrir des aliments de remplacement ou d’éliminer les principaux allergènes alimentaires de notre offre (lait, œufs, kiwis, arachides, noix, gluten, etc.) et d’être en mesure d’offrir des menus alternatifs et adaptés à ces visiteurs.
  • On laisse tomber le chou kale (je ne suis pas fâché) et on découvre les algues!

On parle de plus en plus de cuisine durable dans nos événements. Cela se traduit en effet par une réduction du kilométrage entre les producteurs et les consommateurs (visiteurs), par une empreinte écologique moindre, par des produits certifiés biologiques, par la valorisation des produits locaux (à petite échelle) et par la transmission de l’histoire des produits eux-mêmes.

 

Les saines habitudes de vie et le bien-être

Dans un même ordre d’idée, les saines habitudes de vie et le bien-être connaissent une recrudescence auprès de la population. De plus en plus de gens valorisent le développement personnel mettant en avant plan le MOI physique, le MOI spirituel et le MOI en rapport avec les AUTRES éléments (d’autres personnes, l’environnement, la nature, etc.).

 

 

Tous les enjeux actuels en lien avec la santé physique et mentale font ressortir de nouveaux modes de vie. Ces nouveaux enjeux touchent de près à l’alimentation, à l’exercice physique au mental et au repos.

Il y a actuellement 6 grandes tendances dans le tourisme de bien-être:

  1. Rapprochement avec la nature
  2. Alimentation saine
  3. Inspirations ancestrales
    1. Rituels, remèdes, traitements
  4. Tourisme spirituel et retraite
  5. De l’aventure à la détente
    1. Jumelage de l’adrénaline et la quiétude
  6. Festivals et événements
    1. Intégration de séance de yoga, de méditation, massage à la programmation
    2. Offre culinaire saine
    3. Promouvoir les saines habitudes de vie

Pour avoir un exemple concret, voici la présentation du festival Wanderlust qui a parfaitement compris la tendance.

 

Les partenariats stratégiques, créatifs et innovateurs

Ça fait plusieurs années que nous parlons qu’une des clés de la réussite dans le milieu événementiel est la création de partenariats. Aujourd’hui, les objectifs de ces partenariats ont grandement évolués. Ils servent dorénavant à :

  • partager des coûts (investissements, personnels, locaux, formation) et répartir les risques;
  • partager des compétences et des connaissances;
  • bénéficier d’expériences mutuelles;
  • trouver de nouveaux clients ensemble;
  • résoudre des problèmes communs;
  • accroître la visibilité auprès des visiteurs;
  • contrer la saisonnalité;
  • bonifier son offre ou sa programmation;
  • attirer de nouvelles clientèles;
  • devenir un produit d’appel;

Le partenariat, ça se planifie, ça s’organise et ça demande du temps. Nous avons tout intérêt à être originaux et créatifs dans nos stratégies, car celles-ci vont apporter une plus-value à notre événement.

Pour donner un exemple concret, si vous êtes un petit événement hivernal, vous pourriez créer un partenariat avec un événement estival pour le partage des bénévoles ou des employés, vous pourriez avoir une présence dans l’événement de l’autre pour présenter un avant-goût de ce qu’attendent les visiteurs lors de votre prochaine édition.

Vous pourriez également créer un partenariat original en vous associant avec une entreprise ou une marque qui, à l’origine, n’a aucun lien naturel avec votre événement. Vous pourriez ainsi créer un partenariat de commandites novateur comme ce fût le cas en 2014 pour le Marathon des Deux Rives de Québec et la marque de croustilles Yum Yum (voir le vidéo ici). À plus petite échelle, vous aussi vous pouvez être créatif et bâtir des partenariats tout aussi percutants!

 

 

En conclusion, cet article se veut être un résumé ou un avant-goût des tendances de cette année. Avec tout l’avancement technologique qui se développe à une vitesse folle, nous verrons assurément apparaître de nouvelles tendances au fil des prochains mois et même des prochaines semaines. Pour cette année, il vous est possible d’adapter votre événement à l’une ou l’autre des tendances décrites dans cet article. On le sait, celui qui ne s’adapte pas ne survivra pas!

[1] Le terme « Chatbot » signifie un « Chat » mené par intelligence artificielle (bot étant pour le mot robot).

 

Pour obtenir les références de cet article, n’hésitez pas à me contacter: amroyer@dtamr.com

 

Retour au blogue pour consulter les autres articles

By |2018-01-13T20:45:50+00:00janvier 13th, 2018|Non classifié(e)|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment